Découvrez nos véhicules



  • Mercedes 280SL

    • 119 900 km
    • Automatique
    33,280

    Histoire du modèle
    La Mercedes Sport Light 280 de la série R107 n’est autre que la digne héritière de la 280SL de la série W113 que l’on connait plus communément sous l’appellation Pagode. Subtile conjugaison de luxe, de confort et d’une pointe de sport, cette voiture avait pour but de partir à la conquête du marché américain qui constituait en ce temps un grand vivier d’acheteurs potentiels.
    La R107 est à ce jour encore le second modèle à la plus grande longévité au catalogue de Mercedes, après la classe G, puisqu’elle a été produite de 1971 à 1989 soit pendant 18 ans à plus de 300.000 exemplaires.
    L’exemplaire que nous proposons à la vente

    La voiture que nous vous proposons à la vente a pris la route pour la première fois le 18/09/1991. Livrée neuve par la concession Mercedes-Benz BL, la voiture totalise aujourd’hui 119.000 kilomètres vérifiables par l’intermédiaire du carnet d’entretien et du Carpass.
    Ce dernier appartient au même propriétaire depuis 2007 qui l’a immatriculé normalement et l’a utilisé comme véhicule de loisirs jusqu’à maintenant.
    Carrosserie

    La voiture vous est présentée dans sa teinte d’origine : chardon argenté dans le nuancier Mercedes-Benz de l’époque.
    Les panneaux sont parfaitement alignés et exempts de dégâts majeurs. Toutefois, la peinture présente une patine liée à un usage et un lavage normal du véhicule.
    Les parechocs avant et arrière sont parfaitement positionnés.
    La toile de capote a été changée récemment.
    Habitacle

    L’intérieur nous apparait en excellent état de présentation. En effet, la sellerie en simili cuir vert est de belle facture avec une belle patine et ce, sans que le skaï ne soit abîmé ou craquelé.
    Le tableau de bord, d’origine, est parfaitement fonctionnel et en bon état. Il en va de même pour la planche de bord en skaï étendu qui ne présente pas la moindre forme de vieillissement.
    Le volant a été recouvert de cuir pour plus de confort à l’utilisation

    Plus de détails   Bon état de marche
  • Cadillac de ville 1970

    • 10 621 km
    21,990

    Historique du modèle

    L’appellation De Ville chez Cadillac désigne historiquement un coupé hard-top sans montant central entre la vitre de portière et la vitre de custode depuis l’apparition du premier millésime en 1949. La voiture que nous nous présentons aujourd’hui est l’un des 15172 exemplaires de cabriolets produits en 1970, soit un modèle de 6ème génération.

    Le modèle que nous vous présentons aujourd’hui

    La voiture que nous vous présentons aujourd’hui a pris la route pour la première fois en septembre 1970. Cette dernière est notamment connue pour avoir pris part au tournage du film Joyeuses Pâques en 1984 avec Jean-Paul Belmondo à son volant et Sophie Marceau sur le siège de droite comme l’en atteste un document signé de la main du célèbre commissaire-priseur de la maison Artcurial, Hervé-Poulain.

    La carrosserie Fisher de la voiture est peinte en blanc crème et l’intérieur réalisé par Fleetwood est recouvert de cuir capitonné rouge qui confère une allure élégante à la voiture.

    La carrosserie est bon état général et présente une belle patine.

    Mécaniquement, quelques points sont à reprendre. La voiture dispose d’une installation LPG encore aux normes. Les points à reprendre au sujet de la mécanique pour un passage au contrôle technique peuvent être détaillés sur simple demande.

    Plus de détails   Véhicule exceptionnel
  • Porsche 911 2.4E

    89,990

    Histoire du modèle

    La Porsche 911 est souvent considérée comme l’apothéose de la 911 classique. Dès sa présentation au public, la 2.4 fut proposée en injection mécanique sous le badge 2.4E. De côté de la carrosserie, pas de grands changements hormis la disparition de la trappe à huile sur l’aile arrière droite. C’est surtout au niveau des trains roulants et de la motorisation que la 911 évolue encore d’un cran.

    La 2.4 « Einspritzung », pour injection en Allemand, voit sa cylindrée passer à 2341cm³ pour garder une puissance en adéquation avec ce que fait la concurrence de l’époque.

    L’exemplaire que nous présentons

    L’exemplaire que nous vous présentons a été mis sur la route pour la première fois en septembre 1973, soit la deuxième et dernière année de production de la 2.4E.

    Livrée neuve à Denver dans le Colorado, elle a toujours été entretenue par le Garage Porsche de Boulder dans le Colorado jusqu’en 1981 comme l’attestent les cachets du Maintenance Record. La voiture est ensuite arrivée chez son second propriétaire dans l’état voisin du Kansas chez qui la voiture est restée jusqu’en 2003.

    La voiture est arrivée en Belgique en 2008 où elle a connu deux propriétaires successifs qui l’ont suivie de façon régulière et qui l’ont utilisée en tant que véhicule de loisirs.

    Du côté mécanique, l’embrayage et le volant moteur ont été changés en 2008

    Carrosserie

    Le modèle que nous avons le plaisir de pouvoir vous présenter ici est une 911 classic 2.4 E dans sa teinte d’origine « Gemini Blue ». La carrosserie et la peinture sont aujourd’hui en excellent état de présentation en affichant une brillance et une teinte uniforme sur l’ensemble des panneaux après une peinture complète effectuée à la carrosserie du Prince d’orange en 2017.

    Les panneaux sont parfaitement alignés et exempts de dégâts. Nous avons toutefois remarqué la présence d’un éclat millimétrique sur le bas du capot avant.

    Les parechocs avant et arrière sont parfaitement positionnés.

    Les 4 jantes sont d’origine (FUCHS) et sont en parfait état après restauration en novembre 2016.

    Les pneus montés sur le véhicule sont des Pirelli P6000. Ces derniers sont en très bon état et ne présentent pas de traces d’usure.

    Habitacle

    L’intérieur nous apparait en excellent état de présentation. En effet, la sellerie combinée cuir noir et velours présente une belle patine d’usage sans que le cuir ne soit abimé ou distendu.

    Le tableau de bord mythique à 5 compteurs est parfaitement fonctionnel et en bon état. Il en va de même pour la planche de bord en vinyle qui ne présente pas la moindre forme de vieillissement.

    Cet exemplaire est équipé d’une radio Porsche Classic Communication Management qui vous permet de garder un aspect rétro avec des fonctionnalités actuelles comme le passage d’appels en Bluetooth ou encore l’utilisation du GPS.

    Châssis

    Lors de la mise sur pont, nous avons pu constater une caisse et un châssis sains sans trace de corrosion ou de détérioration visible.

    Lors de notre essai routier, nous n’avons relevé aucun manquement en ce qui concerne la tenue de route. La direction est incisive et le freinage est contant est performant conformément à ce que l’on attend d’une 911.

    Le contrôle technique du véhicule, effectué avant la mise en vente de ce dernier, n’a fait que corroborer ce qui est dit ci-dessus.

    Moteur

    La mécanique fonctionnement parfaitement. Le démarrage est instantané, sans bruits parasites ni fumées laissant penser à une usure du moteur. Le moteur a, par ailleurs, un ralenti stable et ne montre pas de signes de surchauffe.

    Une fois à température, la prise de tours est linéaire et sans rupture de charge laissant le conducteur profiter des vocalises du flat-6.

    Les 5 rapports de la boite de vitesse manuelle passent à la montée et à la descente sans problème.

    Factures et carnet d’entretien visible sur demande.

    Informations complémentaires

    Nous restons à votre disposition pleine et entière pour tout renseignent complémentaire par mail par le biais de l’adresse lcostas@gentlemandrivercenter.com ou par téléphone au +32488/443.843

    Plus de détails   État concours
  • Alpine A110

    64,990

    Histoire du modèle

    L’aventure Alpine commence en 1952 alors que Jean Rédelé, alors le plus jeune concessionnaire du réseau Renault après avoir repris la concession de son père à Dieppe, créait sa première voiture. Pilote talentueux au volant de sa Renault 4CV, il voulait concevoir une voiture à destination des pilotes de rallye. Le concept est simple, une base mécanique Renault et une carrosserie en fibre de verre pour la légèreté et la maniabilité de la voiture. Les innombrables victoires en rallye en ont fait un mythe vivant du sport automobile. C’est tout naturellement qu’il nomma la voiture « Alpine » en hommage aux lacets qui entourent les montagnes.

    L’exemplaire que nous vous présentons

    L’exemplaire que nous vous présentons est une Alpine FASA qui est sortie d’usine en novembre 1968 dans l’usine FASA de Valladolid en Espagne. La voiture est restée en Espagne jusqu’en 2004 avant d’arriver chez un collectionneur qui l’a gardée jusqu’en novembre 2011 avant de la vendre à son propriétaire actuel.  Ce dernier a complètement restauré le véhicule et s’en est servi comme voiture de balade jusqu’à maintenant.

    Carrosserie

    La carrosserie a fait l’objet d’une restauration complète en 2011. La voiture a été repeinte dans sa couleur d’origine : jaune tournesol au nuancier Alpine de l’époque. Cette dernière présente aujourd’hui une belle patine malgré quelques fissures éparses.

    Habitacle

    L’habillage des sièges et des portes est en bel état de présentation, il en va de même pour l’accastillage de la voiture.

    Mécanique

    La voiture roule bien. Le comportement du moteur est conforme à ce que l’on attend d’une Alpine. La boite de vitesse est précise. L’aspect de la mécanique est également très propre puisqu’il n’y a pas de traces de fuites.

     

    Plus de détails   Véhicule exceptionnel
  • Mercedes 280SL Pagode

    109,990

    Mercedes 280 SL Pagode

     

    Histoire du modèle

    La Mercedes W113, également appelée Pagode, a été dessinée par le designer français Paul Bracq. Elle avait pour lourde mission de succéder à la populaire 190SL avec trois versions différentes : la 230SL, la 250SL et la 280SL construite entre novembre 1967 et mars 1971.

    Le modèle que nous vous présentons

    La voiture que nous vous présentons est une 280 SL qui a été livrée neuve en Californie le 15/09/1970. La voiture a ensuite été importée en Europe par le port d’Anvers en décembre 1992 comme l’atteste le certificat d’export californien.

    Cette même 280SL a été immatriculée en Belgique pour la première fois le 08/10/2004 avant d’être revendue à son propriétaire actuel qui la possède depuis 2013.

    Ce dernier a effectué une restauration complète, tant mécanique que cosmétique, de la voiture.

    Carrosserie

    La voiture a été entièrement restaurée au niveau de la carrosserie chez un spécialiste de Lubbeek en 2020. Au programme : ponçage jusqu’au métal, remplacement des taules corrodées, époxy et mise en peinture dans la teinte d’origine 542 rouge foncé.

    Les panneaux sont uniformes et correctement ajustés. Il en va de même pour les chromes et l’ajustement autour des phares. La voiture a également été équipé d’une nouvelle capote beige qui s’ajuste parfaitement. Le hard-top beige, optionnel à l’époque, est également fourni.

    Livre photo de la restauration disponible sur simple demande.

    Habitacle

    L’habitacle a été entièrement restauré avec des matériaux de très bonne qualité. Le volant est toujours d’origine et non fissuré. Les cuirs affichent une belle patine et sont d’un confort royal. Les garnitures en wallnutt sont également en très bon état.

    Mécanique

    Le 6 cylindres en ligne de 2778cm³ tourne comme une horloge. L’aspect de sa mécanique est également très propre puisqu’il n’y a pas de traces de fuites.

    La boite de vitesse automatique 4 rapports a été révisée. Facture à l’appui.

     

    Plus d’informations par téléphone au +32488/443.843 ou par mail via l’adresse l.costas@gentlmandrivercenter.com

     

    Plus de détails   État concours
  • Alpine A110 Légende GT 2021

    • 2 999 km
    • Automatique
    Vendue

    La berlinette Alpine A110, c’est le rêve concrétisé d’un agent Renault et d’un pilote de rallye en la personne de Jean Rédelé. Dans les années 60, la voiture est construite sur base mécanique de Renault avec une carrosserie en fibre de verre.

    50 ans plus tard, une nouvelle voiture nait en clin d’œil à celle qui est devenue mythique depuis.

    Lorsqu’on voit l’Alpine A110 Légende GT 2021, la filiation avec la berlinette des années 1960 une évidence.

    Elégante et moderne, cette série spéciale est une invitation à prendre la route.

    L’exemplaire que nous présentons.

    La voiture que nous vous présentons aujourd’hui est une voiture neuve. Livrée par la concession Alpine Antwerpen en février dernier, la n’a jamais été immatriculée et est prête à prendre la route dès signature du bon de commande.

    Carrosserie

    La voiture est en excellent état et la teinte Bleu Abysse lui confère une allure élégante.

    Le bloc avant a été recouvert d’un film Xpel afin de le protéger.

    Les 4 jantes sont d’origine (spécifiques à la légende GT 2021) et sont en parfait état. Les pneus montés sur le véhicule sont des Michelin Pilot Spot 4. Ces derniers sont neufs (3000km).

    Habitacle

    L’intérieur nous apparait en excellent état de présentation. En effet, la sellerie d’origine en cuir brun ambré sur les panneaux de porte et les sièges baquets confort Sabelt sont en parfaite harmonie avec la teinte extérieure.

     

    Plus de détails   Véhicule exceptionnel
  • Morgan +8

    61,990

    Histoire de la Morgan +8

    C’est une voiture ancienne, mais pas aussi ancienne qu’elle n’y parait. Ce n’est pas non plus une réplique. C’est une voiture qui déroge à toutes les conventions et à laquelle on ne peut coller aucune étiquette.

    Présentée en 1968 au London Motor Show de Earl’s Court, la +8 est le renouveau de Morgan. Avec sa silhouette profilée pour loger le V8 Rover 3.5 et son poids plume de moins de 900 kilogrammes sur la balance, la +8 est le paroxysme même du plaisir de conduite.

    Son V8 Rover est onctueux et souple. En plus, la musique y est.

    L’exemplaire que nous vous présentons

    Livrée neuve à Cardiff, la voiture est restée chez son premier propriétaire jusqu’en 1998. Ce dernier a toujours entretenu la voiture selon les intervalles préconisés par le constructeur comme l’atteste le carnet d’entretien d’origine de la voiture.

    Le véhicule a ensuite été vendu à son second propriétaire anglais qui l’a gardée jusqu’en 2014 avant de la céder à son propriétaire actuel.

    Ce dernier a acheté la voiture au Royaume Uni en 2014 et l’a immatriculée en Belgique dans la foulée. A ce moment-là, la voiture avait 30227 miles au compteur.

    De nombreux travaux, tant mécaniques que cosmétiques, ont été entrepris sur le véhicule. Nous vous les détaillons dans les lignes qui suivent.

    Beau nombre d’accessoires originaux Morgan ont été placés sur le véhicule. La liste des accessoires et les factures peuvent être transmises sur simple demande.

    Carrosserie

    Sortie d’usine en Royal Ivory, la voiture a été repeinte complètement en nuances de vert « Sport green » et « Almond Green » qui confèrent une allure raffinée et élégante à la voiture. Le rendu est beau, la peinture présente une belle texture tendue sur l’ensemble des panneaux sublimée par un vernis brillant. Lors de ces travaux, le propriétaire en a profité pour changer le parebrise de la voiture.

    Les panneaux sont bien alignés et ne présentent pas de dégâts majeurs à l’exception d’un éclat millimétrique dans le panneau d’aile avant gauche.

    La voiture a été équipée d’une calandre en acier inoxydable neuve achetée chez Morgan Albert.

    Habitacle

    L’habitacle a été entièrement rénové avec une nouvelle planche de bord en Walnut acheté à la concession Morgan Albert à Bruxelles. Deux nouveaux sièges Morgan Sport ont été placés dans le véhicule. Ces derniers sont recouverts d’un cuir Inglestone de couleur ocean green.

    Pas mal d’accessoires d’origine Morgan ont également été placés dans le véhicule. On retiendra ainsi deux nouveaux panneaux de porte, le volant Moto-Lita à moyeu central Morgan, le set de pédales « Cosmic » et le set de rétroviseurs chromés.

    Mécanique

    La voiture est toujours équipée de son moteur d’origine Rover 3.5 portant le numéro 37A01272C.

    Toutefois, afin d’améliorer les performances de cette voiture tout en gardant son charme, le propriétaire a équipé la voiture d’un allumage électronique Mallory, d’une ligne complète d’échappement en inox Librads, d’une admission inox, d’un régulateur de pression de carburant et d’un nouveau démarreur. Le radiateur a été remplacé par un radiateur en aluminium avec l’ajout d’un radiateur aluminium pour l’huile.

    L’embrayage a été changé en 2017. Il en va de même pour le système de freinage avec des durites Goodridge et un nouveau maitre-cylindre.

    La suspension a elle aussi été adaptée pour davantage de tenue de route avec une suspension autoperformance.

    Plus de détails   Véhicule exceptionnel
  • Porsche 911 Backdate

    • 130 492 km
    • Manuelle
    119,990

    Pour certains, la 911 est un mythe auquel il ne faut absolument pas toucher ni modifier quoi que ce soit afin d’en conserver l’aspect et les caractéristiques d’origine. Pour d’autres, bien qu’il s’agisse d’un objet de convoitise, une 911 est un outil affuté que l’on peut améliorer.  Oui, mais comment ? En ne gardant que le meilleur au travers des différentes générations de 911!

    Le modèle que nous vous présentons

    Une bouille de grenouille, la clé à gauche, 5 compteurs ronds et un pédalier de coccinelle centré dans la voiture. Pas de doute, nous sommes bien dans une Porsche 911. Et pourtant, les générations se succèdent sans jamais vraiment se ressembler. 58 ans après la sortie du premier exemplaire, aucune n’a jamais vraiment réussi à faire oublier celle qui la précédait dans la grande lignée des 911.

    La voiture que nous vous proposons à la vente est une voiture de passionné avec un cahier des charges très précis réalisé au travers d’un tri de ce qui fait l’ADN d’une 911.

    Pour le châssis, le propriétaire a fait le choix de celui de la dernière 911 de la série G, la Carrera 3.2.

    Le moteur 3.6, quant à lui, provient d’une 993, la dernière Porsche refroidie par air.

    La carrosserie rend hommage à la mythique 2.7 RS.

    Carrosserie

    La carrosserie, à elle seule a représenté pas mal d’heures de travail pour en arriver à ce résultat. Elle provient d’une Porsche 911 3.2 modifiée pour adopter le profil de celle à qui elle veut rendre hommage, la 2.7 RS.

    Le capot avant et le capot moteur, avec son aileron en queue de canard, sont en fibre de carbone.

    Les 4 jantes Fuchs sont en parfait état et montées sur des pneus 205/55 R16 de à l’avant et de 245/45 ZR16 à l’arrière. Ces derniers sont récents et en parfait état.

    Habitacle

    L’intérieur nous apparait en excellent état de présentation et ravira le conducteur et son passager tant au long d’une balade sur les petites routes un dimanche qu’au cours d’un trackday où l’on pourra tenter de pousser la voiture dans ses retranchements.

    Les sièges Recaro en cuir sont confortables et les peaux utilisées d’une très bonne qualité.

    Le pédalier en aluminium est parfaitement positionné et permet une finesse sans pareil dans le touché des pédales. Le volant original de Porsche 901 permet une visibilité parfaite des 5 compteurs.

    Le harnais 4 points Securion confère juste ce qu’il faut en plus en termes de sportivité.

    Moteur

    La voiture est équipée d’un moteur 3.6 à carter sec issu d’une Porsche 993. Le dernier moteur refroidi par air monté sur une Porsche 911. L’huile, quant à elle, est refroidie par radiateur situé à l’avant de la voiture. Le bloc est en aluminium et est directement dérivé du bloc de la 964 RS.

    Ce gros bloc atmosphérique à 12 soupapes muni d’un système de double allumage par cylindre se montre extrêmement rageur et pointu. D’autant plus depuis l’installation d’un système Motec (programmable) permettant de d’augmenter considérablement le débit d’air donné au moteur.

    Le moteur ne demande qu’à rugir pour émerveiller vos tympans avec cette sonorité rauque et métallique qui fait que l’on reconnait un flat-6.

    Côté boite de vitesse, la voiture est équipée d’une boite de Porsche 911 (915) à 5 rapports avec shortshift Wevo.

    Coté plaisir de conduite, ce dernier est assuré avec un autobloquant et l’absence d’abréviations telles que ESP et ABS au listing des options.

     

    Plus de détails   Véhicule exceptionnel
  • Porsche 911 Carrera 2 GTS Cabriolet 3.0

      32 Avenue Fleming
    133,990

    On ne présente plus la Porsche 911. Il faut toutefois reconnaitre que la 991, septième génération du modèle que l’on ne présente plus, est une forme d’aboutissement de la 911 qui a su emboiter le pas sur le modernisme tout en gardant son authenticité.

    En ce qui concerne la finition GTS, il fut un temps où, chez Porsche, elle rendait une voiture de course confortable. Aujourd’hui, c’est plutôt l’inverse… Pour la 991, avec son bouclier avant façon GT3, ses jantes à écrou central et l’alcantara à profusion, elle est la plus « radicale » des versions civilisées avec ce qu’il faut de sportivité tout en gardant le charme de la carrosserie qui caractérise les 911 depuis maintenant 8 générations.

    L’exemplaire que nous présentons.

    La voiture que nous avons le plaisir de vous présenter aujourd’hui a été livrée neuve en à la concession Porsche de Stuttgart en avril 2017. La voiture a toujours été suivie par Porsche Stuttgart avant d’arriver chez son propriétaire actuel en juin 2019. Ce dernier a toujours procédé aux entretiens chez Porsche comme l’en atteste le carnet d’entretien et les factures présentes dans le dossier. Le dernier entretien date de mai 2021 lorsque la voiture avait 32170 kilomètres au compteur.

    Carrosserie

    La 991 Carrera 2 GTS phase II nous apparait être en excellent état et dans sa teinte d’origine « Rouge Carmin ». Les panneaux affichent une brillance et une teinte uniforme préservée des affres de temps et de la route par un film X-pel recouvrant la carrosserie dans son entièreté.

    Les panneaux sont parfaitement alignés et exempts de dégâts. Nous avons toutefois remarqué la présence d’un éclat millimétrique sur le bouclier avant.

    Les parechocs avant et arrière sont parfaitement positionnés.

    La cinématique de toit « Cabriolet » se déroule normalement : le toit s’ouvre et se ferme sans bruits parasites et /ou gêne au niveau des articulations.

    Les blocs optiques, LED, fonctionnent parfaitement.

    Les 4 jantes sont d’origine (GTS à écrou central) et sont en parfait état. Les pneus montés sur le véhicule sont des Pirelli PZero en 245/35 ZR20 Y95 à l’avant et des 305/30 ZR20 Y103 à l’arrière. Ces derniers sont neufs.

    Habitacle

    L’intérieur nous apparait en excellent état de présentation. En effet, la sellerie d’origine en cuir noir et alcantara présente un aspect neuf et ce, sans que le cuir ne soit abimé ou distendu.

    Le tableau de bord, à fonds de compteurs rouges d’origine, est parfaitement fonctionnel et en bon état. Il en va de même pour la planche de bord en cuir étendu qui ne présente pas la moindre forme de vieillissement.

    Plus de détails   Véhicule exceptionnel
  • Porsche 928 S4

    • 198 000 km
    • Automatic
    26,490

    Histoire du modèle

    Nous avons le plaisir de vous présenter une GT de haut vol chez Gentleman Driver Center.

    Présentée en 1977 au salon de l’automobile de Genève, la 928 est la première Porsche à délaisser le flat-six en porte-à-faux arrière pour un V8 avant refroidi par eau.

    Mal aimée à sa sortie puisqu’elle était censée remplacer la mythique 911, la Porsche 928 a pourtant eu une longévité remarquable puisque le dernier exemplaire est sorti des lignes de montage en 1995, soit après 18 ans d’existence au catalogue.

    La longévité du modèle n’est pas due au hasard car la 928 est une voiture révolutionnaire à bien des égards.

    Premièrement, elle est le fruit de 6 ans de développement à grand frais par la firme de Stuttgart. Ces 6 ans de développement se traduisent notamment par un moteur innovant de par ses performances, une architecture transaxle garantissant une répartition des masses optimale et un train arrière-multi-bras portant le nom du circuit d’essais de Porsche : Weissach.

    L’exemplaire que nous vous présentons

    L’exemplaire que nous vous présentons est une 928 S4 de 1986, soit le premier millésime de production de la quatrième et dernière série des 928. Dotée d’un V8 de 5 litres de cylindrées et 32 soupapes, la voiture est forte de 320 CV à 6000rpm. Dotée d’une boite automatique, la voiture se montre souple à bas régime en travaillant sur le couple et nerveuse une fois que l’on vient chatouiller la pédale d’accélérateur. En d’autres mots, c’est à la fois Dr. Jekyll et Mr. Hyde.

    Livrée neuve à son premier propriétaire hollandais, la voiture a aujourd’hui 198.000 kilomètres et a roulé de façon régulière entre sa sortie d’usine et maintenant comme en attestent le carnet d’entretien dûment complété et le Carpass.

    Son propriétaire actuel s’en sépare car il estime rouler trop peu avec la voiture et préfère se consacrer à d’autres projets.

    Carrosserie

    La carrosserie nous est présentée dans sa teinte d’origine bleu pacifique métallique. La peinture présente une belle patine sur l’ensemble de la carrosserie. Les panneaux nous apparaissent parfaitement alignés et sont exempt de dégâts.

    Le toit ouvrant s’ouvre et se ferme parfaitement.

    Les blocs optiques avant suivent une cinématique normale et sans frottements.

    Les quatre jantes d’origine à neuf fentes sont en parfait état et montés sur des pneus qui présentent une usure moyenne.

    Habitacle

    L’intérieur nous apparait en excellent état de présentation. En effet, la sellerie d’origine en cuir bleu marine présente une belle patine d’usage sans que le cuir ne soit fissuré ou craquelé. Contrairement à la majorité des 928 présentes sur le marché, le tableau de bord est en parfait état et exempt de fissures. La voiture présente toujours son autoradio d’origine.

    Plus de détails   Bon état de marche